Podcast : Épisode 29, la composition des produits solaires

Écoutez l'épisode audio pour comprendre la composition de votre crème solaire

 

Filtres UV, Ultra-Violets :

  • Filtres organiques = filtres synthétiques = filtres chimiques

✅ haut spf avec texture agréable

✅ invisibles

  • Filtres minéraux = filtres inorganiques = filtres physiques

✅ bien tolérés

✅ stables

LA COMPOSITION DES PRODUITS SOLAIRES

Les crèmes, les huiles, les sprays, les sticks, ... solaires ont des textures bien différentes avec, pourtant, un point commun : les filtres ultra-violets. Quels sont les filtres UV ? Comment fonctionnent-ils ? Y-en-a-t-il des meilleurs que d'autres ?

QUELLES SONT LES FILTRES UV ?

Il existe différents type de filtres solaires, on les classe en deux catégories :

  • les filtres organiques, aussi appelés "synthétiques" ou "chimiques"
  • les filtres minéraux, aussi appelés "inorganiques" ou "physiques"

⚠️ Attention : Le terme "filtre chimique" porte à confusion car la chimie est l’étude de la matière. Ainsi tout ce qui se touche peut être étudié sous le prisme de la chimie. On peut dire qu’on boit de l’eau ou on peut dire que l’on boit de l’H2O en référence à la molécule d’eau qui est composée de deux atomes d'hydrogène et un atome d’oxygène. 

⚠️ Attention #2 : Le terme "filtre organique" est un faux amis avec l'anglais. "Organique" fait référence aux molécules qui contiennent des atomes de carbone et d’hydrogène. C’est "organique" comme la chimie organique et non "organic" comme la traduction anglaise de biologique.

QUELS SONT LES FILTRES ORGANIQUES ?

Les filtres organiques sont les filtres qui ont été synthétisés à cet effet, ils sont fabriqués grâce à des procédés chimiques qui ne sont pas autorisés dans le référentiel COSMOS. Donc si vous cherchez une crème solaire certifiée bio, elle ne contiendra pas de filtre organique. Ils sont très majoritairement solubles dans la phase grasse et donc les formules contiennent une importante phase grasse. Il y a pourtant une très petite minorité de filtres solubles dans la phase aqueuse tel que le DPDT.

Leurs avantages :

✅ ils protègent très bien et permettent d’atteindre de haut SPF

texture agréable, sans trace blanche.

Leurs désavantages :

❌ certain sont un peu moins bien tolérés comme l’avobenzone, octocrylene, et l’oxybenzone. Mais si vous ne le savez pas c’est que vous n’avez sûrement pas expérimenté de désagréments et n'avez donc pas besoin de les bannir pour cette raison.

❌ certain sont moins stables, comme l’avobenzone. Ils deviennent moins efficaces dans le temps ou en présence d’autre matière première. Mais c’est un problème qui concerne davantage les formulateurs que les consommateurs.

non accepté dans la cosmétique bio

🔎 Les noms INCI :

  • Butyl methoxydibenzoylmethane (appelé communément avobenzone)
  • Ethylhexyl triazone
  • Benzophenone-3 (appelé communément oxybenzone)
  • Ethylhexyl methoxycinnamate (appelé communément octinoxate)
  • Octocrylene
  • Ethylhexyl salicylate
  • Homomenthyl salicylate
  • Bis-ethylhexyloxyphenol methoxyphenyl triazine
  • Drometrizole trisiloxane
  • ...

QUELS SONT LES FILTRES MINÉRAUX ?

Les filtres minéraux sont obtenus à partir de minéraux et sont acceptés dans les formules certifiées bio. Cependant, la dispersion de ces particules inorganiques n’est pas toujours facile pour les formulateurs.

Pour faciliter la dispersion des filtres minéraux, les fabriquants créent des enrobages qui peuvent également améliorer leurs sensorialités. Cependant ces enrobages ne sont pas toujours acceptés par le référentiel COSMOS pour les cosmétiques bio.

La taille des filtres minéraux impacte également beaucoup leurs sensorialités. Plus les particules de filtres sont petites, moins ils laissent de traces blanches sur la peau. Le fini blanc de certaines crèmes solaires minérales est particulièrement déprécié, car tout partiulièrement contraignant sur les peaux foncées.

L'utilisation de filtres nanoscopiques, avec des particules de moins de 100 nanomètres soit 10 000 fois plus petit qu’un mm, atténue considérablement le fini blanc sur la peau.

Le CSSC, le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs (dont l’acronyme anglais est SCCS) a décrété les nanoparticules comme sûres et ne pénétrant pas la peau¹ au vue des études scientifiques disponibles en 2014 quand ils ont étudié cette question. Si un ingrédient de votre cosmétique est de taille nanoscopique, la mention nano entre crochet sera présente dans la liste inci Exemple : titanium dioxide [nano].

Leurs avantages :

✅ acceptés dans la cosmétique bio

✅ très bien tolérés

✅ stables

Leurs désavantages :

❌ laissent des traces blanches

textures un peu plus lourdes / platreuse

❌ dispersion plus difficile pour les formulateurs

🔎 Les noms INCI :

  • titanium dioxide (TiO2)*
  • zinc oxide (ZnO)

* la sécurité du dioxide de titane est en cours de réévaluation dans certain cosmétique. En effet, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA en anglais) a récemment changé d'opinion² sur le dioxide de titane, et ne le considère plus comme sain en tant qu’additif alimentaire. En juin 2022, la commission européenne a demandé sa réévaluation dans certain cosmétique, elle devrait être diponible vers mars / avril 2023.

COMMENT LES FILTRES UV FONCTIONNENT ?

Les filtres solaires organiques comme les filtres minéraux absorbent les rayons UV et les transforment en chaleur imperceptible. Et c’est ainsi qu’ils protègent notre peau des rayons du soleil.

fonctionnement creme solaire

⚠️ Attention, des études récentes³ remettent en question ce que l’on entend beaucoup dans l’industrie cosmétique, concernant le fonctionnement des filtres UV minéraux. Ils ne reflèteraient la lumière, comme des miroirs à la surface de la peau, qu'à hauteur de 5% de leur protection solaire. 95% de la protection solaire apportée par les filtres minéraux seraient grâce à un processus d’absorption des rayons UV, comme les filtres organiques.

POURQUOI TOUS LES PRODUITS SOLAIRES NE COCHENT PAS TOUTES LES CASES ?

Les solaires sont une des catégories les plus techniques de la formulation de cosmétiques.

La solubilisation ou la dispersion des filtres doit être parfaite pour avoir une couche uniforme sur la peau à l’application.

Le paysage réglementaire est également très complexe avec des législations différentes entres les pays. Certain pays considèrent les crèmes solaires comme des "OTC" pour “over the counter” ou "QD" pour "quasi drug", catégories entre le cosmétique et le médicament, avec une réglementation à part. Ainsi, il est très difficile de formuler un solaire avec un très haut SPF qui soit approuvé dans le monde entier.

Les brevets sont des challenges supplémentaires de la formulation de SPF car beaucoup de grands groupes ont breveté des associations de filtres réduisant ainsi les possibilités pour les autres entreprises.

D’un point de vue organisationnel, il est plus difficile d’être réactif lors de la formulation de solaire car les tests de SPF et UVA se rajoutent lors du développement et ils sont plus difficile à prédire. Si le SPF voulu n'est pas direcetement atteint sur la formule en cours de développement, il faut alors reformuler, et re-soumettre en test SPF / UVA. Ces tests coutent chers et sont longs.

Pour les formulateurs, pensez à utiliser le simulateur BASF avant la formulation pour une grosse approximation du SPF.

PUIS-JE FAIRE MA CRÈME SOLAIRE À LA MAISON ?

Je ne recommande jamais les recettes maison ou autres DIY, Do It Yourselft, pour les cosmétiques parce qu’il n’y a pas de controle qualité, ni aucune vérification quant à la sécurité. Mais pour les solaires, je vous en conjure ne faites pas de DIY pour atteindre une protection solaire.

La formulation de solaire est déjà compliquée pour des industriels qui ont de super agitateurs, notamment pour la solubilisation et ou la dispersion des filtres alors les chances qu’à la maison vous arrivez à voir une formule qui s’applique en couche homogène est vraiment mince. De plus, le SPF n’est pas seulement atteint grâce aux filtres solaires, il y a de nombreux autres facteurs qui jouent sur le SPF, en plus des filtres solaires:

  • les autres ingrédients dans la formules car il existe des matières premières que l’on appelle boosters, qui aident à atteindre le SPF souhaité
  • la distribution des filtres solaires au sein de la formule
  • l’interaction des ingrédients dans la formule car on a vu que certain filtre n’était pas très stable
  • le pH peut faire varier le SPF obtenu (exemple : oxide de zinc).
  • les propriétés d’étalement de la formule sur la peau, la texture du solaire doit permettre une application en couche homogène, c’est-à-dire de la même épaisseur et concentration en actifs partout sur la peau.

Tous ces critères ne peuvent pas être gérés optimalement à la maison.

 

Notes

¹ Scientific Committee on Consumer Safety. Guidance on the Safety Assessment of nanomaterials in cosmetics. 2012. Disponible sur : https://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_s_005.pdf

² EFSA. Dioxyde de titane : le E171 n'est plus considéré comme sûr en tant qu’additif alimentaire. 2021. Disponible sur : https://www.efsa.europa.eu/en/news/titanium-dioxide-e171-no-longer-considered-safe-when-used-food-additive

³ COLE C, et al. Metal oxide sunscreens protect skin by absorption, not by reflection or scattering. 2015. Disponible sur : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/phpp.12214


 


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.